Création de la société #8 : Penser Passion

Il n’y a pas création de société sans passion, ce qui signifiera de l’engagement, de la dévotion et de l’attachement. L’entreprenariat, c’est un sentiment vif, permanent, intense et parfois exclusif envers sa société. Alors bien sûr, comme avec les relations amoureuses, il sera important de ne pas tomber dans la passion destructrice synonyme de dépendance affective.

IMG_1019De nombreuses compagnes ou compagnons d’entrepreneur(e)s font l’analogie entre une société et un amour adultère, et on voit naître parfois de la jalousie : « Tu t’occupes plus de ta société que de moi » / « Je passe après elle »… Pourquoi ce sentiment ? Car votre passion vire parfois à l’adoration, à l’implication sans limite. Il faut donc apprendre à se modérer et à intégrer son projet entrepreunarial au cœur de sa vie personnelle.

Difficile bien souvent pour le +1 d’appréhender cette envie de son ami(e) de passer toutes ces heures à travailler, d’avoir l’objectif d’en faire toujours plus, et certain(e)s ont bien du mal à comprendre l’enthousiasme suscité par l’envie de monter une boîte et d’y consacrer son énergie. Car entrepreneuriat vous fascine et vous obsède et il est parfois difficile de gérer cette passion. Plusieurs amis à moi n’arrivent pas à comprendre que travailler m’éclate et que je n’en ai jamais fini de faire des choses pour ma société.

Il est en tout cas primordial de donner des éléments d’explications à ses proches pour désamorcer de potentielles querelles sur vos choix de vie et pour installer clairement les choses. Le projet de création d’entreprise sera partie intégrante de votre vie, et donc de votre vie de couple et de famille ainsi que dans vos relations amicales. Elle ne peut pas être lancée ou rejointe sans un accord mutuel ou du moins sans avoir clairement établie un pacte avec le ou la +1. Pensez-y vivement avant de vous lancer.

La passion qui vous animera ensuite et que vous arriverez à communiquer autour de vous à vos associés ou futurs salariés sera la clef de voute de votre entreprise. Sans cette énergie qui circule dans vos veines, sans ces yeux qui brillent, sans cette essence qui vous anime, il n’y aura pas de projet d’entreprise. Car c’est de cette énergie que va découler l’énergie de vos collaborateurs. Si vous n’y croyez pas, difficile de demander à d’autres d’y croire. Si vous n’êtes pas pleinement investi, impossible de voir des gens se démenez à vos côtés.

Alors comme tout, apprenez à bien doser les choses et trouvez votre savant dosage entre investissement personnel dans votre entreprise et votre vie personnelle. Mais ne vous leurrez pas, la vie entreprenariale sans une acceptation de votre entourage vous conduira au clash. Le début de la société est une première étape difficile, mais légère face à ce qui vous attend dans les bons comme dans les moins bons scénarios.

Je terminerai cette fiche par une citation d’Albert Guinon : « Au feu de la passion, on peut risquer de se brûler les ailes… mais rester de glace est-ce vraiment une solution ? Les passionnés soulèvent le monde, et les sceptiques le laissent retomber ».

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières mises en ligne :

eauteur


Copyright Antoine Jeanjean – Toute reproduction partielle ou complète interdite sans accord préalable.

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *