Vie de la société #5 : Penser Anticipation

On m’a souvent répété quand j’étais étudiant et que je me relâchais un peu « Est-ce que tu es sûr que tu n’as pas un gros truc qui va te tomber dessus ? ». J’aime cette image du personnage de cartoon marchant avec un grand sourire et qui se fait soudain écrasé par un rocher, car il ne regardait pas au-dessus de sa tête. Anticiper, c’est d’abord être prudent, être au courant des risques et des aléas, puis c’est aussi être vif, réactif afin de s’assurer d’avoir toujours le coup d’avance ce qui vous permettra de survivre aux obstacles.

Le développement de sa société ne devrait pas se retrouver freiné parce qu’on a oublié de se concentrer sur des aspects qui auraient dû être anticipés. Cette anticipation va concerner aussi bien les aspects RH que matériels ou financiers. En tant que dirigeant, vous allez devoir incarner cette anticipation en écoutant les signaux faibles vous indiquant un risque imminent. Souvent parce qu’on est trop dans le feu de l’action, on a du mal à adopter une vision à moyen terme et encore moins à long terme. Pourtant, il faut toujours garder un coup d’avance pour changer de braquet quand il faut.

Toute la difficulté va être de ne pas se sur-dimensionner trop tôt en trouvant le juste milieu, oser continuer à faire des paris sur des choix tout en mesurant les risques. Avec bien sûr des erreurs à la clé, bien sûr des choix qui seront pas assez, ou un peu trop, mais une bonne anticipation permettra à votre structure de marquer des points face à la concurrence.

IMG_4363
Cette anticipation ne concerne pas seulement les aspects matériels de la société. Cartographier et anticiper les risques et points d’amélioration va s’appliquer aussi à votre business model, à vos services, à vos équipes… Tout doit rester en mouvement et vous ne vous devez à aucun moment vous reposer  sur vos lauriers. Vous pouvez toujours mieux faire et vous n’êtes jamais à l’abri d’un problème, à tout instant. Si vous pensez que vous avez atteint le sommet de la vague ou que tous les indicateurs sont au vert, c’est que vous manquez peut être d’ambition ou que vous avez mis de côté tout un pan de votre développement en terme de taille de marché ou de nombre de produits/services.

Du coup, « Penser anticipation » va consister par exemple à :

  • Anticiper  votre croissance car celle-ci pourra nécessiter des changements au sein de votre structure (taille de l’équipe, locaux), et/ou  une implantation dans de nouveaux pays ;
  • Recruter au bon moment des personnes avec une expérience suffisante pour faire face à vos nouveaux besoins ;
  • Dimensionner vos usines ou vos serveurs pour faire face à la croissance / augmentation de votre portefeuille clients ;
  • Repenser l’architecture de votre système d’information pour changer d’échelle ou de technos ;
  • Vous dotez des bons outils informatiques nécessaires à la gestion, la finance, la comptabilité qui correspondent à la taille de votre business ;
  • Ne pas oublier la sécurité de vos ordinateurs, vos backups, votre infrastructure informatique, vos locaux, vos usines, … car un incendie, un dégât des eaux, un cambriolage peuvent survenir à tout instant ;
  • Prendre des assurances sur les hommes clés, sur les transports, sur les stocks,…. pour prendre les devants en cas de mauvaises nouvelles ;
  • S’assurer de la solvabilité de vos partenaires et s’assurer que les paiements sont bien réalisés à chaque contrat pour éviter de vous retrouver à cours de cash à cause d’un partenaire défaillant ;
  • Faire une veille suffisante sur vos concurrents pour sentir les mutations de votre marché et les nouvelles tendances marketing. Vos produits et services doivent constamment évoluer. Pour cela, lisez par exemple des magazines comme www.trendwatching.com aux US ou www.influencia.net en France qui vous aident à sentir les nouvelles tendances, créez-vous quelques listes Twitter concernant votre secteur pour suivre vos concurrents et comprendre comment ils évoluent, rencontrez des startups qui vous aideront à vous remettre en cause quand vous aurez vous même perdu en souplesse et en créativité…

Ces quelques exemples vous montre qu’il faut savoir anticiper sur tous les fronts : RH, commercial, sécurité, infra, concurrent… More is more, si vous gardez cette capacité à être plus malin que les autres, à sentir les tendances, à conserver le flair qui vous a fait monter ce business, alors vous continuerez à marquer des points sur votre marché.

 


 

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières mises en ligne :

eauteur

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *